Navigation – Plan du site
Phonologie segmentale et tonale du soninké (parler du Kingi)

Les lexèmes simples du soninké du Kingi classés selon leur structure syllabo-tonale

Annexe 1
Denis Creissels
p. 79-131

Plan

Haut de page

Texte intégral

1Dans cette liste lexicale, les lexèmes sont classés d’abord par catégories syntaxiques, et à l’intérieur de chaque catégorie syntaxique, selon leur structure syllabo-tonale. Cette liste lexicale regroupe à la fois les lexèmes non décomposables et les lexèmes pour lesquels une décomposition étymologique est envisageable ou même évidente, mais qui ne peuvent pas être décrits comme le produit régulier d’un schème de cons­truction de lexèmes synchroniquement productif. Sont par contre exclus de cette liste les lexèmes construits dont la forme et le sens sont entièrement prédictibles à partir d’autres lexèmes tels qu’ils sont actuellement attestés dans la langue. A noter toute­fois que, pour les couples de lexèmes qui présentent une relation morphologique régulière mais sans orientation totalement évidente (comme par exemple les adjectifs et les verbes statifs qui diffèrent par une alternance vocalique, mais aussi les médio­passifs formés par simple alternance vocalique), les deux membres du couple figurent séparément dans la liste.

2Le lecteur est invité à garder à l’esprit que, même si cette liste lexicale comporte un nombre respectable d’entrées, elle n’a pas la prétention de se substituer à un véritable dictionnaire. Outre le fait que le classement n’est pas alphabétique, les indications sémantiques restent relativement sommaires, aucun exemple illustratif n’est donné, et surtout, des informations morphologiques qui devraient figurer dans un dictionnaire sont absentes ici : forme non autonome et pluriel des noms et des adjectifs, gérondif des verbes. En donnant cette liste en annexe, mes deux objectifs sont simplement (a) de mettre à la disposition du lecteur le corpus sur lequel est basée l’analyse phonologique que je propose, et (b) de fournir systématiquement une information sur la tonalité lexicale des mots soninké, de façon à combler une lacune dans la documentation existante. En effet, le dictionnaire d’Ousmane Moussa Diagana (Dictionnaire soninké-français (Mauritanie), Paris : Karthala, 2011), qui a été achevé après la disparition de l’auteur, est le seul à contenir des indications tonales, mais ces indications ne sont pas systématiques, et leur fiabilité est limitée.

1. Verbes

1.1 Verbes monosyllabiques

1.1.1. Verbes monosyllabiques H

jú surprendre (= júwà)
ñá faire ; passer un certain laps de temps ; devenir, convenir, réussir, être
rí venir 
ró entrer ; mettre
sí raser ; être rasé
tó péter
wú pleurer

1.1.2. Verbes monosyllabiques BH

`ká insulter
`kó dire (= kòní)
`kú donner
`ñí trouver
`tí dire 
`tú connaître, savoir, reconnaître, remarquer (= tùwá)

1.2. Verbes disyllabiques

1.2.1. Verbes disyllabiques HH

báajá creuser
báajé être creusé
bágá suffire, égaler
bálá se coincer
bánbá tendre ; s’attacher à qq ch
bángé apparaître, naître (resp.)
bárá refuser
béerí passer qq ch à qq’un
béexí crépir, colmater, fermer hermétiquement ; être crépi, colmaté, fermé hermétiquement
bílí couvrir d’un toit
bínbí flotter, surnager
bírá vivre (tr.)
bíré vivre (intr.), se nourrir
bíyí brûler, griller ; être brûlé, grillé (= búyí)
bóllí presser pour extraire un liquide
bóntá franchir en sautant
bónté sauter
bóosí sucer
bósó regarder fixement
búgú sortir
búkkú fermenter
búnú piquer
bútú se fâcher
búyí brûler, griller ; être brûlé, grillé (= bíyí)
céexú diviser
dáabí  dans nà túgòn dáabí ‘mettre des compresses sur une plaie’
dáarí enduire un corps gras (nà tên dáarí)
dándá  dans nà yáaxèn dándá ‘écarquiller les yeux’
dénqú emplir complètement
dígí faire mal, faire souffrir
dúllú avoir faim
gángú appeler de loin, proclamer
gíngí jouxter
góllí travailler
háaló bailler
hágá emplir
hásí étendre pour sécher ; être étendu pour sécher
hátá séparer, cueillir, sevrer
háté se séparer, être cueilli
háyí regarder 
héetú manquer d’habits
híllá répéter
híllé se répéter, être répété
hínná continuer (employé seulement à l’inaccompli)
hógú s’emplir, être rassasié
húulá jouer d’un instrument à vent, siffler
húutí s’étirer
húutú tirer, étirer
jáabá creuser, extraire
jáabé être creusé, être extrait
jéllé se suspendre, être suspendu (= jólló)
jólló se suspendre, être suspendu (= jéllé)
jóogí blesser ; se blesser
káañá être au-dessus des forces de qq’un
káarí renoncer
káawá sécher, s’assécher
káawá manifester du respect
kándá protéger
kárá casser, détruire ; traverser
káré être cassé, détruit ; traverser (intr.)
kátí être frappé
kátú frapper 
kéndé être en forme
kíisó arriver à un stade avancé de maturité, durcir
kírá passer la journée qq part
kónkó frapper (porte)
kúhú augmenter de volume
kúmí s’allumer, être allumé
kúmú allumer
kútí se couper, cesser
kútú couper
kúuñí saluer
kúurú se taire
láató s’éloigner
lángá maudire
lángé être maudit
légé danser
lélí être planté
lélú planter
lémú donner des fruits
léxú dédaigner
líhí coudre ; être cousu
línŋó devenir doux, agréable, (couteau) tranchant, se réconcilier
lóxé être prêté
lóxó prêter
lúusá coudre de manière espacée
méxé se salir
múxí passer qq ch sous silence
múxú se cacher
náarí remercier (= náwárí)
néegú respirer
néenú proliférer, s’étaler
ñáaní être malheureux
ñánŋó devenir mauvais, méchant
ñéhí s’accroupir
ñéxú être dégoûté
ñímí répondre à l’appel de
ŋáalí briller
ŋóoñí être presque mûr
qáayá dresser
qáayé être dressé
qámí être traite
qámú traire
qánjó prier
qántá demander qq’un en son absence, susciter la nostalgie 
qásó vieillir
qáwó devenir humide
qéexé dépecer ; être dépecé
qéncé mesurer, viser
qénpé s’arrêter
qénú tomber 
qésí être puisé (eau), être coupé (cheveux, herbe)
qésú puiser (eau), couper (cheveux, herbe)
qíñí mordre
qírí appeler
qíyí envoyer ; être envoyé
qóbé être acheté 
qóbó acheter
qóní détester
qóoré être ramassé
qóoró ramasser
qóotí malaxer ; être malaxé
qósé se casser, être vaincu
qósó casser, vaincre
qúhú couvrir
qúrá devenir blanc, clair, propre
qúumá maigrir
sáagó oser
sámú se perdre, se tromper
sánkú se perdre, se tromper
sántí sauter
sáxú se coucher, faire confiance, croire ; étendre, poser
séenú germer
séerá enseigner
séeré imiter, apprendre
ségú tailler, sculpter, aiguiser
sémú germer
sénó devenir pur, propre
sétú monter (notamment à cheval)
séwá, séwó se réjouir
séwó cf. séwá
sígí se dresser, s’arrêter, être la cause de
síró s’améliorer
sólí emplir, charger (fusil) ; être empli, être chargé (fusil)
sóntó se dévaloriser, ne pas trouver de mari
sóotí enfoncer
súnbú flairer, embrasser
sútí se boucher
sútú boucher
súurá nettoyer (un enfant qui a fait ses besoins)
súwá couper un arbre pour en faire du bois de chauffe, collecter du bois de chauffe
táaxú s’asseoir, s’installer, être organisé
tángí pêcher ; être pêché
táwó devenir chaud
tétí être filtré
tétú filtrer
téxé fermer ; se fermer
téxé pleuvoir
tímí jouer d’un instrument
tímí  sentir fort
tógí chasser
tóllí tomber en gouttes, suinter ; verser en gouttes
tóxó rester qq part ; continuer, laisser 
túrí être tressé
túrú tresser
wásó se vanter
wónjó huer
yánqí laver ; se laver, être lavé
yígá manger
yígé manger (intr.) ; être mangé
yónkí respirer

1.2.2. Verbes disyllabiques HB

báamè trotter (cheval)
báanò devenir identique
béetè passer la matinée qq part
béwù manifester l’orgueil et l’insolence propre aux riches
bóodè meugler
bóorà déshabiller
bóorè se déshabiller
búusì uriner
dáaxà camper, s’installer (= dáaxè)
dáaxè camper, s’installer (= dáaxà)
dángì passer, dépasser
déejè se calmer
díimè durer, rester longtemps (= dúumè)
dónbì entraver en attachant ensemble les deux pattes de devant
dóppà planter
dúumè durer, rester longtemps (= díimè)
dúwà faire une bénédiction
gáagà vendre
gáagè être vendu
gádà entraver
gáncì annoncer un événement
góbbà prendre une poignée de qq ch
gódò réagir brusquement
gúllà lancer des pierres
háatì décéder
hállà accompagner (la nouvelle épouse) chez son mari
hállè être accompagnée chez son mari
hánmì s’inquiéter
hánqà terrasser
hánqè être terrassé ; lutter
héesè se sentir à l’aise, ne pas s’en faire
héetò manquer de vêtements
héntà gifler
héntè être giflé
héntì se fendiller, éclater
héttà donner un coup de pied
héxù aboyer
híccà vomir (tr.)
híccè vomir (intr.)
híijì aller en pèlerinage
híimè respirer
hínnè éprouver de la compassion
híttà lancer
hóorè être affranchi
hóorò affranchir
húnŋò dépasser
húntì surgir, jaillir
húurì devenir oisif, paresseux
húusà péter silencieusement
húusè se répandre (herbe)
jáabì répondre
jáanì fouetter
jáasì n’être bon à rien
jákkà prélever la dîme
jállì sauter
járè valoir la peine, être apprécié à sa juste valeur
járè inciser
jéenì commettre l’adultère
jéngì veiller, se coucher tard
jíibè mourir sans avoir été égorgé
jíidì prospérer, (resp.) accoucher
jíirà se jeter en masse sur qc
jíppè s’appuyer sur qc
jíqqà empoigner
jókkì rattacher ; continuer
jónŋà commencer (tr.)
jónŋè commencer (intr.)
jóppà commencer (tr.)
jóppè commencer (intr.)
júwà surprendre (= jú)
júwè être surpris
júubà mettre à tremper
júurà prier sur la tombe de qq’un
káahì être impressionné
kátì toucher
kátì pouvoir, avoir le dessus
kátò devenir gras
kíinà passer la saison sèche qq part
kíitì juger ; être jugé
kínì donner ; être donné
kíppà frapper d’un coup brutal
kísì sauver ; se sauver
kóccì attacher solidement, ligoter
kórì tamiser ; être tamisé
kótì plumer, cueillir ; être plumé, être cueilli (= kókkótì)
kúppà renverser 
kúppè se renverser
láabà préciser, clarifier
láabè se préciser, se clarifier
láawè s’énerver
lébì bégayer
léebì se blesser
léebù blesser
léelà retarder
léelè être en retard
légè s’allumer
légè arriver au même niveau (taille), rattraper 
léqqì toucher qq ch qu’on ne devrait pas toucher
líigà torsader
líixì serrer, coincer ; devenir étroit
líppà frapper durement
lóggà accrocher
lóggè s’accrocher
lóppì moudre, écraser
lóqqì intimider d’un geste, d’un regard ou d’un bruit de bouche
lúppè échouer
máamà remercier
méqqì se blottir
míirù penser
múutì avoir des courbatures
néemà donner la paix
ñáagà solliciter qq’un
ñáagè solliciter (intr.)
ñáaxà imiter
ñáaxà se couvrir de nuages de pluie
ñérò devenir égal, s’ajuster ; rattraper
ñóqqì se blottir
ñóqqì pincer, exciter
párè se faire élégant
péexì insulter par un bruit de succion
pínkù faire une piqûre
póqqè se rabougrir
qáarù pleurer bruyamment, crier
qáaxà se précipiter sur qc
qáaxè passer la saison des pluies
qátà chasser, poursuivre
qátè être chassé
qátè prendre soin
qátè chahuter
qáwà (réfl.) se comparer
qáwò devenir semblable
qíidì éprouver de la nostalgie en relation avec la solitude
qíilè appeler en sifflant
qíisè pousser des cris stridents
qínì nager
qótò devenir dur, difficile, lourd ; surpasser
qúurù devenir brumeux, terne, trouble, rouiller
qúusè virer
qúusù arracher (arachide)
rágà attraper, rattraper, fixer, se diriger vers, considérer comme
rágà (réfl.) s’éloigner
rágè être attrapé
rágè faire ses ablutions
rítì apporter
sáadà mettre en petits tas pour la vente
sáatà planifier
sáatè se mettre d’accord
sáhà écrire, inscrire
sáhà guérir, être sain, valable
sállì prier
sállì être circoncis
sángà s’amuser 
sánŋà être célèbre, populaire
sánpà frapper
sánpè être frappé
sánqì répandre, disperser ; être répandu, se répandre, se disperser
sáppè s’habiller élégamment
sárà faire étouffer (nourriture qu’on avale de travers)
sárà annoncer, prévenir d’un événement
sárè prendre congé
sédì lancer ; être lancé
séedà assister qq’un comme témoin
séedè assister à, être témoin
séelù tailler en pointe
séllà balayer
séllè être balayé
sénè castrer
séntà peigner (= séntì)
séntì peigner (= séntà)
síkkà douter
síngì s’allonger sur le dos
sínmà penser, croire (tr.)
sínmè penser (intr.)
síppà se procurer (du lait) en échange de mil
síppè être obtenu en échange de mil (lait)
sónqò se disputer bruyamment
sóosò piler pour séparer le son de la graine
sóoxì s’opposer à qq’un, se quereller, trouver qq’un absent
sóppì hacher
sórò déféquer (bébé)
súumù jeûner
súuñì se moucher
súutè s’écarter, quitter le domicile conjugal
súuxè être jaloux
tánbù réclamer son dû
téhè être présent qq part (= ténŋè)
ténŋà se diriger
ténŋè être présent qq part (= téhè)
téqqì donner un coup sur la tête
téxù tousser
tígì attacher au fond de la marmite
tíigì presser, appuyer sur, masser, serrer
tíirì avoir un vertige
tínmà achever
tínmè être complet
tínŋà porter (une charge), aider qq’un à mettre une charge sur la tête
tókkì nouer solidement, remettre en place une articulation déboîtée
tóorà faire souffrir
tóorè souffrir
tóoxì devenir sévère, s’aggraver, s’énerver
tóppà atteindre ce qu’on a visé
túgù saigner
túgù (réfl.) faire exprès
túhà cracher
túnmì plonger, sombrer, être submergé
túubì se repentir, se convertir
wáajù prêcher
wáxà perdre la tête
wéccì faire la monnaie (= wóccì)
wóccì faire la monnaie (= wéccì)
yíllà tourner, transformer
yíllè se retourner, se transformer, se convertir 
yóolà noyer, faire sombrer
yóolè se noyer, sombrer

1.2.3. Verbes disyllabiques BH

bàabú baver
bàasé être honoré d’un repas spécial
bàasú honorer qq’un d’un repas spécial
bànbí être porté au dos
bànbú porter au dos
bàntá retenir (un visiteur)
bànté être absent
bàtú suivre, obéir, avoir une dette envers qq’un
bàxú provoquer, agresser
bàyí étaler ; être étalé
bìhí se renverser, se coucher sur le ventre
bìtá s’obscurcir
bònó s’abîmer, (euph.) décéder
bòosí arracher
bòoxé se déchirer
bòoxó déchirer, traverser
bòté se percer
bòtó percer
bùdá troubler un liquide en l’agitant
bùdé troubler un liquide (intr.) ; se troubler (liquide)
bùrí se faire une entorse
bùrí être enseveli
bùró devenir méchant
bùrú enterrer
cùncí accompagner (= tùncí)
dàgá aller, partir, convenir, être autorisé
dàllá rester longtemps, durer
dànbí marcher sur qc (intr.)
dànbú donner un coup de pied ou de patte, fouler aux pieds
dàré être important
dàró manifester du respect à qq’un
dèemá aider
dèhó devenir court, bas
dènŋé emmener
dìnkó grossir
dìré faire du bruit
dòmí s’habituer
dòxó crier après qq’un
dùgú attendre
dùnbí devenir rouge (= dùnbú)
dùnbú devenir rouge (= dùnbí)
dùnŋé accepter
gàará mentir
gàayí puiser avec une corde et un seau
gàbó devenir nombreux, abondant
gàjá attaquer, se battre
gàná transporter
gèesú guider
gèmú se rencontrer ; se mettre d’accord, convenir
gèngé chasser devant soi, rabattre
gìiló devenir long, haut
gìrí se lever, se détacher, venir de, commencer
gònbí griller légèrement
gònbó s’asseoir à l’écart des autres
gòngó avertir
gòogé être râclé
gòogó râcler
gòorí tanner (une peau), défricher (un champ)
gòorí contourner, entourer d’une clôture
gòotí prévenir du regard
gòré être pilé
gòró piler
gòtó tromper
gùbí saigner du nez
gùmá bastonner
gùmé être bastonné
gùmí se plier, être plié
gùmú plier
gùndá parler en secret
gùndá former ses épis (céréale) 
gùní se courber
gùnú courber
gùsú plier (natte)
gùugá épier
gùují verser abondamment
hàadá serrer, étrangler
hàadу être serré, être étranglé
hàamá être longtemps absent de qq part, s’abstenir de qq ch
hàasá défendre, soutenir
hàllá rapporter un cadeau à qq’un
hàllé être gratifié d’un cadeau
hàngí tirer brusquement
hànká être gonflé, ballonné
hànpá rejoindre, poursuivre
hàsó préférer ; aller mieux
hàyí voler ; être volé
hèeté ouvrir largement
hìná devenir noir
hìnjá éventer
hìnkí perdre la vue
hìrí devancer
hùtá rater, manquer
hùtí transpirer
hùugú fleurir
hùuhú traîner par terre
hùuté souffler sur qq ch
jàagú faire le commerce de qq ch
jàará soigner
jàaré se soigner, être soigné
jàasú saisir rapidement
jàaté compter, tenir compte de qq ch, considérer comme ; être compté
jàbá sarcler
jàbá tatouer au henné
jàbé être tatoué au henné
jàgá creuser
jàgó décorer
jàkkí dire les louanges de qq’un
jànbá trahir (tr.)
jànbá lâcher, laisser se développer
jànbé trahir (intr.) ; être trahi
jàrí griffer
jàwó devenir rapide
jèemé se prélasser au lit
jìgí espérer
jìmí se courber
jògí mettre à cuire sur le feu ; être mis à cuire sur le feu
jòngí accrocher, suspendre ; être accroché, suspendu
jòoró émigrer
jòotí préoccuper ; être inquiet
jòxí se renverser
jòxú renverser, verser
jùhó devenir profond
jùngú être courbé
jùrí réduire en poudre ; être réduit en poudre
kàbá interdire, empêcher
kàbé être interdit
kàhí se réunir
kàhú réunir, ajouter
kànbí être croqué
kànbú croquer
kándá protéger
kánpí s’envoler
kànú avoir peur
kàrá mourir 
kàrí tuer
kìñá conduire
kìñé arriver
kìtá prendre possession, (sujet animé) obtenir, se procurer, (sujet inanimé) affecter
kìté être obtenu, se trouver, faire fortune
kòbí trébucher ; faire trébucher
kòbí retourner (terre) ; être retourné (terre)
kòní dire (= `kó) ; être dit
kòntó échouer, manquer
kòorí entourer, encercler
kòoró faire tarir
kòosí gratter ; être gratté
kòrí échouer
kòyí montrer
kùmá priver
kùmé être privé
kùná jurer
kùté se rétracter
kùtá contredire
kùyí offrir
kùyí rêver
làhí avoir envie, vouloir
lànbá s’affaisser, ployer
lànpú devenir paresseux, mou, faible ; diminuer en importance
lìllá attacher
lòxó devenir petit, peu, humilier, dénigrer
lùngú devenir sourd
lùutí cacher ; se cacher
màasá soigner par des massages accompagnés par la récitation de formules
màrá élever, éduquer, gouverner, gérer
màré être éduqué
mèemé palper (= mòomó)
mìní boire ; être bu
mìrí tisser ; être tissé
mìsó devenir mince, mesquin, taquiner
mòndó serrer, pétrir, mouler
mòomó palper (= mèemé)
mòosó caresser
mòoté consoler, persuader
mòtí pourrir
mòyí mûrir, cuire
mùgí être entendu
mùgú entendre
mùllí faire attention
mùndá vouloir, aimer
mùndú chercher (= mùurú)
mùngú oublier
mùñí supporter, patienter
mùró se refroidir, se calmer
mùsú payer, rétribuer, dédommager
mùumú devenir muet
mùuñé sourire (verbe)
mùurú chercher (= mùndú)
mùxú mâcher un aliment en poudre sans sauce
nàhá rendre service, être utile à qq’un (tr.)
nàhé être utile (intr.)
nàté convoiter
nèené cajôler
nèllá passer le soir qq part
nèxú juger insuffisant
nèwó devenir facile
nòogí être gaucher
nòoné être tracé
nòonó tracer
ñàañá griller
ñàmá finir
ñàmé finir (intr.)
ñàngí punir ; être puni
ñàxá célébrer
ñèngé pencher
ñònŋó puiser
ñònté être poussé
ñòntó pousser (bousculer)
ñòomí indiquer, pointer
ñùnqú attiser
ñùumú refuser de partager
ŋàmí être inondé
ŋànní souhaiter (= ŋànníyà)
ŋàrí voir ; être vu
ŋòomí regarder du coin de l’œil, mépriser
ŋùñí ouvrir ; s’ouvrir
qàasá pousser son cri (animal)
qàasá limer
qàjá faire fondre
qàjé fondre
qàjé tomber malade
qàlá au courant de
qànqá mousser ; laver avec du savon
qàntó grossir
qànú aimer, souhaiter
qàrá lire, étudier
qèetú provoquer
qènqá passer un certain laps de temps à dormir
qènqé dormir
qìirí traîner
qìití être trop grillé, refuser de céder
qìtí s’évanouir
qòoró grandir
qòoxó gratter, polir, poncer
qòrí chaparder de la nourriture
qùnbú devenir grave, difficile, compliqué
qùrú déféquer
qùutú avoir de la rancune
qùuxú caqueter
sàagá rapporter, rendre
sàahí avoir la lèpre
sàaló récupérer à la surface d’un liquide
sàamá précéder
sàará mettre au monde
sàaré accoucher ; naître
sàasá ratisser
sàgá couper (arbres), défricher
sàgá plaire (employé seulement dans des contextes limités)
sàhí se mouiller
sànbá honorer d’un cadeau (retour de voyage)
sàppí crépir
sàwú conserver
sègé monter ; escalader
sèhé parler
sènbé se passer à tour de rôle
sènbé s’appuyer, se mettre sous la protection de qq’un
sìití attacher
sìkká faire trois fois
sòbí avoir des soupçons
sòobé se dépêcher
sòoxó applaudir
sòré être cuisiné ; faire la cuisine 
sòró faire cuire
sòxé être cultivé
sòxé être fermé à clef
sòxó percer
sòxó cultiver
sòxó fermer à clef (porte)
sòyí rire, se moquer
sùgí téter (intr.)
sùgú téter (tr.)
sùhá piquer, broder
sùmú prêter
sùnká passer la soirée qq part, veiller
sùudé marcher avec souplesse (cheval)
sùugú chanter
sùusá essuyer
tàgá construire, forger
tàgé être créé, construit
tàhí être attaché, noué
tàhú attacher, nouer
tàkkí prêter serment
tàkkí donner un coup de tête ou de corne
tàló trébucher
tàngá protéger, mémoriser
tànpí se fatiguer
tàrá lécher
tèmú goûter
tèrá marcher un certain laps de temps, parcourir une certaine distance, fréquenter
tèré marcher, voyager
tìidí émettre de la fumée
tìigá féliciter
tìntó s’approcher
tìigó somnoler
tòní avaler
tònŋé être instruit
tònŋó pouvoir être contenu
tònŋó instruire
tònté être enfoncé
tòntó enfoncer en tapant
tòoñá embêter, déranger
tùgá payer
tùwá connaître, savoir, reconnaître, remarquer (= `tú)
tùncí accompagner (= cùncí)
tùumá passer un certain laps de temps à se reposer
tùumé se reposer, se calmer
tùurí devenir fou
tùusí s’agenouiller
wàará ouvrir en grand
wàaré s’ouvrir en grand
wàayí vanner
wàngá éviter (un obstacle)
wàrá laisser, abandonner
wàré être laissé
wàrí bouillir
wàsá détacher
wàsá satisfaire
wàsé se détacher, être détaché, échapper à
wàsé avoir en suffisance ; être suffisant
wàtí tomber malade
wàtú faire mal
wàxú franchir en sautant
wùllí s’éveiller
wùllí éveiller (= wùllú)
wùllú éveiller (= wùllí)
wùrá franchir une certaine distance en courant, passer un certain laps de temps à courir, parcourir
wùrú courir
wùtí être pris
wùtú prendre
wùusá dissoudre
wùusé se dissoudre
wùyí passer la nuit qq part
yàadá être prétentieux, exagérer
yàagú avoir honte
yàahí éventer
yáalá errer, flâner, parcourir
yànpá libérer, pardonner
yànqá descendre
yàxí épouser, se marier
yèré tomber
yètí s’attacher, être attaché
yètú attacher
yìndí porter sur la tête ; aider à mettre sur la tête
yìntí se couvrir de poils ou de cheveux
yìtí enfler
yònké s’agiter
yònkó agiter, secouer
yòorí encercler

1.3. Verbes trisyllabiques

1.3.1. Verbes trisyllabiques HHH

bárámá dire les louanges de qq’un
bérétá cotiser
bétéxé badigeonner
béxésó avoir mauvais goût
béxésó devenir émoussé
bórógó fumer (un champ)
bórótó enlever une partie, découdre
búccínnó rapetisser
búrújú produire des épis en abondance
búrútá rendre un objet acheté 
cúcúhú arroser, asperger
dímínná causer de l’amertume
gúrúmí se courber
gúrúmú courber
gúrúsí être égrené (coton)
gúrúsú égrener (coton)
hórómá rafraîchir, pacifier
júgúmú boîter
júrúmí se déverser en quantité, s’entasser
júrúmú déverser en quantité, entasser
kásáhó devenir énorme, épais
kásánká envelopper dans le linceul
kókkóhí devenir léger, faible
kólóncé se mélanger
kólóncó mélanger
kórósí éplucher, écosser
kúrúmú marcher à quatre pattes
láxámí raconter des choses qu’il vaudrait mieux laisser sous silence
léhétó s’applatir
lénmáanó devenir tout petit
márásá bien traiter, soutenir
márásó devenir amer
mínáaxó devenir brumeux
mórólé se faner
múrúsí couper en petits morceaux (feuilles, pour la sauce)
náwárí remercier (= náarí)
náxáhá assurer la subsistance, prendre en charge
náxándá remplir à moitié
ñáxálí se réjouir
ñóxólí chatouiller
ŋáláxú briller
qáxásó devenir amer (= qáráxásó)
qíiríndí ronfler
qórótí être pressé
qúntúrú enfler, cailler
ságárá ramasser
ságáré ramasser (intr.)
ságátá rejoindre
sáláxó devenir lisse, visqueux
sárállé trembler
sáxámó éprouver de la gêne
séxétó devenir pointu
táxándí partager ; être partagé
téhétó devenir large, épais
télénŋó devenir droit
térínká écouter
tólónqó broyer (= tónónqó)
tónónqó broyer (= tólónqó)
tórómí tordre
yírígá compter

1.3.2. Verbes trisyllabiques HHB

bárábò caracoler
béxélà avoir mauvais goût
bírígè se vautrer
dárájà rendre populaire, prestigieux
dúrúbà brasser en faisant tourner un bâtonnet entre les paumes
gíjímè hennir
gíríbè s’aggraver
gúrújà démolir, détruire
hítínà se fâcher
hórósè obliger, forcer
húrútè faire qq ch tôt le matin
járáxà démoraliser, faire douter
káwándì prêcher
káwándì dans nà sîn káwándì ‘faire accoupler une jument’
kókkótì plumer, cueillir (= kótì)
lállágò devenir idiot
láqqítà frapper
lúwáasì louer
másálà causer ; raconter
mórógò façonner en boule
múrútì se révolter
nánbárà tromper
nímísì regretter
ñónqólò s’accroupir
qíríbè vociférer
sábábù causer, provoquer
sárátì convenir de la façon de faire qq ch
sórógà prendre soin de qq’un ou qq ch
táqqítà frapper sur la tête
tóxórà donner un nom
wáajíbì forcer
wákkílè se décider
wántéerì vendre aux enchères
wúrúdì égrener le chapelet
wúrúgè vociférer

1.3.3. Verbes trisyllabiques HBH

táwàyí avoir de la fièvre
tírìndí demander

1.3.4. Verbes trisyllabiques BHB

bàrájì bénir, récompenser
dàbárì faire
dàntáxì expliquer, commenter ; être expliqué, commenté
dòxótò (s’emploie seulement réfléchi) s’efforcer
dùqqúrì donner un coup dans le dos
dùqqútù troubler (un liquide)
gùkkúrì trébucher
gùnbúrì donner un coup de poing
gùutúmè grogner, gémir
hàámì comprendre (intr.) ; être compris
hàámù comprendre (tr.)
hàarátì être négligent
hàccárì expliquer, traduire
hàdúmè espérer
hàlákì détruire
hàráamì être interdit
hàráamù jurer de ne plus faire qq ch
hàráaxù échanger
hùtúrì pendant le Ramadan, prendre le repas du crépuscule
hùtúxù commettre un lapsus (= hùtùxú)
jàarábì perdre son self-contrôle, se prendre de passion
jògáarì accoupler
kòrósì surveiller
kùxúrì se décrépir
làsámà étonner, préoccuper
làsámè s’étonner, être préoccupé
lènjúrù devenir handicapé
lùppúrì s’enfoncer, se cabosser
mòonákì éprouver du plaisir
nàkkárì désapprouver
nàqqásì réduire, affaiblir ; se réduire, s’affaiblir
ŋànníyà souhaiter (= ŋànní)
qàhárì pardonner
qàrásì croiser
qàríhà confier
qìbáarì informer
qùrúsì égorger ; être égorgé
sàbárì se calmer
sàbátì se stabiliser, être certain, réussir
sàdáxì faire l’aumône
sàlúmè mendier
sìgírì vocaliser
sùjúdì se prosterner
sùtúrì protéger, cacher, inhumer ; se cacher, se réfugier
tòppótò prendre soin de
wàyíbà révéler des choses honteuses
yàamárì ordonner, conseiller (= yàamárù)
yàamárù ordonner, conseiller (= yàamárì)

1.3.5. Verbes trisyllabiques BBH

bòxòtí arracher
bùrùxí s’effacer
bùrùxú effacer, détruire
dìgàamú parler
dòxòmí plonger
dùgàaní mettre en meule
dùgùtá finir
dùgùtá s’échapper
gàràsí accrocher
gòròbí se courber
hànàmá envelopper 
hàràtí arracher brusquement
hùtàadí parfumer à l’encens
hùtùxú commettre un lapsus (= hùtúxù)
jàarùnbá griffer
jàbàrí transpirer
jàbàtí saisir brusquement
jàràgí réprimander
kàràgá répéter cinq fois
kòròté être envoûté
kòròtó envoûter
làgàrí finir ; être le dernier à faire qq ch ; finir par faire qq ch
lèngètá frapper fort
màxàhú arroser de sauce
mùrùxú se paralyser
nàgàaní faire paître
nàxàtá faire quatre fois
ñànŋàná faire parfois qq ch (employé seulement à l’inaccompli)
ñàxàmá prendre le repas du soir
qùrùbá touiller
sàlànqú rincer
sùgàndí choisir, élire
tàalìndí dire des proverbes
tàbàadí tacher
tàxàmú se réchauffer auprès d’un feu
tèntèmé s’approcher lentement, s’efforcer
tìirìnbá remuer, malaxer
tìirìnbé roder
tùgùmá supposer, soupçonner
wùrùndí filer (coton)
yèrègé dans nà hòndén ñèrègé ‘faire les granulés de farine pour la bouillie’
yòrònbó vanner

1.4. Verbes quadrisyllabiques

1.4.1. Verbes quadrisyllabiques HHHH

báráxátó grossir
bérébétí être élagué
bérébétú élaguer
búgúbúgú battre bruyamment des ailes
búrútútú ne pas s’arrêter
gídígídí  gronder
gíjígíjí secouer
háránpáró devenir beau
háráxátú pourchasser, poursuivre, chasser
héréñéqqé jeter des étincelles
híttíhíttí s’agiter convulsivement
járájállá dégouliner, dégringoler
kápákáppá battre bruyamment des ailes
légélékké être agité par le vent, battre des ailes
lígílígí trembler
ŋáríñánŋó devenir laid
péxépéxé battre bruyamment des ailes
pítípítí s’agiter convulsivement (poulet qui vient d’être égorgé)
qáráxásó devenir amer (= qáxásó)
ségéségé examiner

1.4.2. Verbes quadrisyllabiques HHHB

bírínbírì rouler
bísímíllà accueillir
búlúbóndì faire un travail saisonnier
búrúgútù passer à la flamme
gúrúgúsù arracher
gúrúngáasì s’écorcher
hálánqáncì vociférer
hátánpáncì expliquer ; être compréhensible
húñúnqútì pincer (= hútúnqúñì)
hútúnqúñì pincer (= húñúnqútì)
húxúhúxù  bruiner
méñénqétì faire des éclairs
ñóqqíñóqqì plisser, froisser
sánqálímà frapper avec colère

1.4.3. Verbes quadrisyllabiques HHBH

yógóyògó bercer

1.4.4. Verbes quadrisyllabiques BHBH

dòngódòngó marcher en balançant le torse
hìigáhìigá être essoufflé
hùudáhùudá errer
làqqúlàqqú marcher en balançant le torse
mòolómòoló marcher en rasant les murs
mòorómòoró caresser
mòotémòoté presser
qìiníxàaná errer sans but
qìiríxàará errer sans but

1.4.5. Verbes quadrisyllabiques BBHB

bàràbárà faire bouillir
bàxàbáxà menacer
jàxàséedì avertir, mettre en garde
yàngànqátà tourmenter
yàngànqátè souffrir

1.4.6. Verbes quadrisyllabiques BBBH

dànqànàaxú avoir la conviction
gàràbàsú sursauter
hèrègètí heurter (= hèrègètú)
hèrègètú heurter (= hèrègètí)
jèllìnkùré être suspendu et se balancer
jìgìjìppí bégayer
jùrànjùtá trotter
kòlònkòló faire rouler
tàagùmàncá marquer
wàrìjàaxá accorder une faveur (Dieu)
wàrìjàaxé recevoir une faveur, tomber enceinte
yìràxàtá déjeuner

1.5. Verbes pentasyllabiques

dìrìqìsàaní glisser

1.6. Verbes hexasyllabiques

1.6.1. Verbes hexasyllabiques HHHBBH

pírítípàràtá n’avoir ni queue ni tête

1.6.2. Verbes hexasyllabiques BBHBBH

mìñìxímàñàxá mélanger de façon inextricable
sìrìxísàràxá s’enmêler

1.6.3. Verbes hexasyllabiques BBBBHB

tùnkàrànkòrósì s’asseoir les jambes croisées

1.6.4. Verbes hexasyllabiques BBBBBH

qàràbàtàxàasí précipiter

2. Verbes statifs

3Les verbes statifs énumérés dans cette section ne sont pas tous également usuels. En effet, certains s’emploient sans restriction particulière pour prédiquer la qualité qu’ils signifient, alors que d’autres tendent à ne s’employer que dans un contexte de comparaison.

2.2. Verbes statifs disyllabiques

2.2.1. Verbes statifs disyllabiques HH

láatú être loin
línŋí être doux, agréable
ñánŋó être mauvais, méchant
qáwá être humide, frais
qúrá être blanc, clair, propre
sáagá être courageux
táwó être chaud, rapide

2.2.2. Verbes statifs disyllabiques HB

báanà être égal
húnŋù être supérieur
kátò être gras
ñérà être égal
qásà être vieux
qáwà devoir
qáwà se ressembler, aller bien ensemble
qótò être dur, difficile, lourd
sírì être préférable 
sírì devoir

2.2.3. Verbes statifs disyllabiques BH

bùrá être méchant, mauvais
dàrá être gros
dèhá être court, bas
dìnká être gros
dùnbú être rouge
gàbá être souvent qq part, faire souvent qq ch
gìilá être long, haut
gòttá être malin
hàsú être meilleur, aller mieux
hìná être noir
jàwú être rapide
jùhá être profond
lòxá être petit, peu
mìsá être mince, mesquin
mùrá être froid, être calme
nèwá être facile (= nèwú)
nèwú être facile (= nèwá)
qàntá être gros
qòorá être grand
tìntá être proche

2.3. Verbes statifs trisyllabiques

4Tous les verbes statifs trisyllabiques qui ont été relevés ont le schème HHH.

béxéccá avoir mauvais goût, être émoussé
kásáhá être énorme, épais (= kásáppá)
kásáppá être énorme, épais (= kásáhá)
kókkóhá être très faible
léhétá être plat
máráccá être amer
náxándá être moyen
ŋáríñá être laid (= ŋáríñánŋá)
qáxáccá être amer (= qáxásá, qáráxáccá)
qáxásá être amer (= qáxáccá, qáráxáccá)
sáláxá être lisse, visqueux
séhéttá être pointu
téhétá être large, épais

2.4. Verbes statifs quadrisyllabiques

5Tous les verbes statifs quadrisyllabiques qui ont été relevés ont le schème HHHH.

báráxátá être gros, fier
háránpárá être beau
ŋáríñánŋá être laid (= ŋáríñá)
qáráxáccá être amer (= qáxáccá, qáxasá)

3. Noms

6Les noms sont donnés à leur forme de citation, c’est-à-dire à la forme déterminée (sauf pour les quelques noms qui n’ont pas de forme déterminée). Comme cela a été expliqué, la tonalité de la forme déterminée neutralise la distinction entre les schèmes Hˣ et HˣB, avec comme résultat un phénomène de variation dans la tonalité de la forme non déterminée des noms en question. Une étude beaucoup plus poussée de ce phénomène serait nécessaire pour préciser les limites de la variation libre ou contextuellement conditionnée, et décider jusqu’à quel point Hˣ et HˣB pourraient être encore considérés comme des schèmes distincts pour les lexèmes nominaux.

7Pour des raisons qui tiennent aux restrictions sur les schèmes tonals lexicaux possibles, la tonalité de la forme déterminée n’entraîne par contre aucune neutralisation pour les schèmes autres que Hˣ et HˣB.

8Il convient de rappeler aussi qu’il y a des noms auxquels aucune tonalité lexicale ne peut être attribuée, car ils ne peuvent s’employer que pourvus d’un modifieur génitival. Ils sont classés à part, et simplement notés avec le ton uniforme qui leur est imposé par la présence d’un modifieur génitival.

3.1. Noms monosyllabiques

9Les noms monosyllabiques, s’ils ne sont pas élargis d’un suffixe ou incorporés à un composé, se comportent tous de la façon attendue pour des lexèmes de schème tonal H. Toutefois, une distinction en deux classes tonales apparaît lorsque le suffixe de pluriel leur est ajouté, ou lorsqu’ils apparaissent à la forme non-autonome comme premier élément d’un lexème construit.

3.1.1. Noms monosyllabiques avec forme non autonome à ton H

hî n.aut. híi- phénomène, événement, affaire
hô n.aut. hóo- chose 
jî n.aut. jíi‑ eau, pluie
jô n.aut. jóo‑ ce qui est devant, droit, raison
tê n.aut. tée- huile
tô n.aut. tóo‑ pet

10Le terme suivant, qui n’est usité que combiné à un modifieur génitival qui lui impose la tonalité BH (et qui n’est pas attesté à la forme déterminée), peut aussi être rattaché à ce type tonal, du fait de sa tonalité comme premier élément de composés qui peuvent s’employer sans modifieur génitival :

`má n.aut. máa‑ mère

3.1.2. Noms monosyllabiques avec forme non autonome à ton B

hâ n.aut. hàa- jujube
kâ n.aut. kàa- maison
nâ n.aut. nàa- vache
sî n.aut. sìi- cheval
tâ n.aut. tàa- pied, fois, tour de rôle 
tê n.aut. tèe- champ

11Le terme suivant, qui n’est usité que combiné à un modifieur génitival qui lui impose la tonalité BH, peut aussi être rattaché à ce type tonal, du fait de sa tonalité comme premier élément de composés qui peuvent s’employer sans modifieur génitival :

`mê n.aut. mèe‑ le semblable, l’équivalent

3.1.3. Noms monosyllabiques sans ton inhérent identifiable

12Le terme suivant n’est usité que combiné à un modifieur génitival, et il n’a été relevé dans aucune combinaison dans laquelle il manifesterait un ton pouvant être considéré comme son ton lexical :

`tû envie

3.2. Noms disyllabiques

3.2.1. Noms disyllabiques dont la forme déterminée a le schème HB

áayà verset du Coran
báahè battant de porte
báarì lutte (sport)
báasì inconvénient, dommage
báaxà  margouillat
bágì tissu industriel
bánŋè côté, demeure
báttè trace, place, responsabilité, faute
báxà teinture indigo bleu clair
béddè rue principale, route
béelò petit vase pour l’encens
bénnè corne
bérà place, cour, espace
bíidà python
bílì toit
bírè moment
bóolù bol
bóorè pigeon
bóorì idole, fétiche
búlà bleu (teinture)
búllà viande sans os
búnà poudre à fusil
búnnè flèche, pointe
bútà sauce à l’arachide et au gombo
búttè foie, courage, colère
búurè criquet
búurù pain
búurù gouvernement
búusì urine
búutù trompe
cáajù cheval roux au front blanc
cáakù sac
cíyè viande (= tíyè)
dáabà animal domestique
dáaxà camp, siège
dáhè arbre (sp.) 
dálà mare
dándà gros tamis
dánŋè grand tambour
dánpè voile
dáqqù soif
dárè feuille, page
dáwà encre
dáyè arbre (sp.)
déhè son de céréale 
dígà forêt
díinà religion, comportement, mine
díkkè douleur
dínmà moment
díyà amende
dónbì entrave
dóngà gésier, jabot
dónqò tumulte, vacarme
dóorà rouleau, bobine
dúllè faim
dúndò tornade
dúrà bien privé
dúuñà insecte qui mange les excréments
dúuñè pou
dúwà bénédiction, invocation (= dùwáawù)
gáarè fil
gádà entrave
gángè piquant de poisson
gángò proclamation
gánmà coq
gánmè trou dans un arbre
géllè palmier doum
gíddù génération, personne de même génération
gídè pierre, rocher, montagne
gídù respect
gíngè branche
gíngè frontière
gíyà aspect extérieur, apparence
góbbè poignée
gódè argent (métal), monnaie, pièce de monnaie, unité monétaire, bracelet
góllè travail
góngò seau
góyè racine d’une plante médicinale, encens
gújà tapis de prière en peau, peau en tant que symbole du pouvoir
gúllà pierre
gúnbè cruche
gúndà botte d’herbe
gúppè cabane
háajù occupation, préoccupation
hájjà femme qui a fait le pèlerinage
hákkè remplissage, vantardise
hállè dos, arrière, ce qui est derrière, ce qui suit, conséquence
hánmì souci
hánŋè sillon
hánqè lutte
hántì petite houe des femmes
háqqè quantité, mesure, dose, droit
hárì beignet
héddè association
héerà expédient, solution
héntà gifle
héqqè aisselle
héttà éclat de pierre, cola, etc.
héttè tique
héxè poisson séché
híijù pèlerinage
hóorè noble
húdì ballot de linge
Húllè Peul (= Húlàanê)
húncè graine, semence
húttè dot
húunè albinos
húurè pirogue
húxù sachet à cola
jáabù réponse
jáanè fouet
jáasì machette
jákkà dîme
jánmù paix
jáppè tapis de selle
jíibà poche
jíibà animal mort sans avoir été égorgé
jíkkù caractère
jínnà djinn
jónŋè conseil de famille
jóotà individu de la même classe d’âge
jóoxà plaisanterie
júmà vendredi, mosquée pour la grande prière du vendredi
káahà sabre
káalà turban
káanè devant
káarà côté, village, pays natal
káasì verre
kábà couvercle
káccè corde
káhè café
kálè kohl
kándà protection divine
kánŋè or
kánpè aile
káttà coup de feu
kéesì caisse
kéttè morceau
kíitè jugement
kíllù esprit
kílò kilogramme, kilomètre
kínè crocodile
kíttè main, bras
kíyè pastèque
kóhè nuque
kólè troupeau
kónpè pièce, chambre
kóppù bol
kórè famille
kúccà riz sans sauce
kúmà flamme
kúndà quartier
kúnkè épaule
kúnpà inquiétude par manque de nouvelles
kúttè reste
kúuñà tortue
kúutò varan de terre
láadà coutume, règles (femme)
láqqè bouche, bord, seuil
léerì heure
légè danse
lénmè enfant (progéniture)
léppà coton égrené
líhà broderie sur l’encolure d’un vêtement
líkkè charge
lúllà cervelle
máanà signification, motif, conte
máarò riz
mákkà maïs
málà femme dont le mari est absent, objet non utilisé
málè colle, cire, résine
mánà caoutchouc
mángò mangue
mánì sperme
mántò  bonbon
máqqà partie molle de qq ch
méccè métier (profession)
méxè saleté, fumier, lèpre
mónè amertume, rancœur
móodì marabout
mótò moto
múqqè le fait de cacher
múqqù babouche
múqqù mets préparé avec du couscous de mil (ou du pain sec émietté), du sucre et de l’arachide
múrù prépuce
múudè une mesure pour les grains ou la farine (environ deux kilos)
múumà totalité
múutù fatigue, courbatures
náamè coutume
náasì eau magique
náatè poutre
náaxò jardin (= náaxónŋè)
néemà paix
néenè langue
nóorà lumière, auréole, charme (= nóorò)
nóorè écuelle en bois
nóorò lumière, auréole, charme (= nóorà)
ñáamè enfant dont le père et la mère ont le même nom de famille
ñáanì misère
ñákkè palissade
ñángè caméléon
ñánmù sexe de la femme (vulg.)
ñánŋè réalisation
ñántò scorpion
ñéccè brisure de mil
ñéqqè dégoût
ñéxè poisson
ñúuñù lèvres
ŋánà étui, fourreau
páasè prix du transport
pándì petite pioche pour semer
péelù pelle
péttì sandale
pínkù aiguille, seringue
pónŋè pont
póntì clou
póolù poêle
pótì pot
qáadò dogon
qáamè plante médicinale (sp.)
qáanè varan d’eau
qáasè termite
qáaxò saison des pluies
qáccà couscous sans sauce
qáccì lait (= qátì)
qáhà poix de cordonnier
qállè part, celui/celle de
qánnè  cou, langue (parlée), son 
qáñè bijou
qárè manche
qásò lune, mois
qátà malédiction
qátè chahut
qátì lait (= qáccì)
qédò faucille
qéelà canne à sucre
qéerì bonheur
qéesè dessous du menton
qéncà mesure
qénè bas-ventre
qénnè chute
qénpà limite
qéyè héritage (= qíyè)
qíidè nostalgie liée à la solitude
qíihà rancune
qíimà valeur
qíisà histoire
qíisè gecko
qíllè appel
qíyè héritage (= qéyè)
qóbè achat
qóllè calebasse
qónnè ennemi
qóntò pénis (terme injurieux)
qóodà balle
qóodò dos
qóqqè queue
qórè gorge
qórè braise
qósè tabou
qóttè  os, arête, noyau
qúbè chambre
qúhà couverture
qúmè joue
qúudò ver, chenille
ránŋè rang
sáabù cause (= sábábù)
sáadà  tas pour la vente
sáamè riz au gras
sáasè épine
sáatè cause du décès, destinée
ságà reste d’un fruit, d’une denrée
ságè haut du dos
sáhà santé
sákkè membre de la caste des travailleur du bois
sállè prière
sángè jeu
sánkè moustiquaire
sánmè erreur
sánŋà mode
sánpà grain de mil pas encore mûr, ou variété de mil ?
sáppà rang, espèce
sáppè sel, charme
sáqqè le fait de se coucher
sáxà marché
sáyì jaunisse
séedà témoin
sénbè moelle, cerveau
sénbè force
séyè capacité
sídà sida
sígà taille, importance
síinè année
síinè gazelle
síirè calebassier
síkkà doute
síkkè stature
símò ciment
sínmè tabac
sóhè saleté
sókkè herbe
sónkà nid
sónmè caractère (en l’absence de précision, mauvais)
sónqò dispute bruyante
sóomà fils aîné
sóomè lèvre, bec
sóonà quenouille
sóorà sourate
sóorò intelligence
súgò chèvre
súumè jeûne
súuñè morve
súuxè jalousie
súwà bois
táarà environs
táasà cuvette
táaxè groupe de maisons
táaxè session
táhè chigomier
támè tamis
támè bœuf porteur
tánbò dette
tánmà ancienne pièce de 1 franc (symbole des fiançailles)
tánŋè front
táqqè part
tárò oreille
télù calvitie
téttè côté
téxè couchage (lit, natte, etc.)
téxù toux
tíbà toit de chaume
tíirù vertige
tímè odeur forte
tínŋè base, souche (au propre et au figuré), tronc, postérieur (partie du corps)
típpè le fait de semer
tíyè viande (= cíyè)
tógè cuisse
tóllà veau, poulain
tónbè point, extrêmité, sommet, nuque
tóngè houe
tónŋè association
tónŋè amende
tóxò nom
túgò plaie
túhà brique
túllè coiffure de femme
túnŋà les pays étrangers
túntò essaim, vol (insectes, oiseaux)
túubù pardon, repentir
túunè chacal
wáaxì frère, parent
wándè autrui
wáxè folie
wéccì monnaie (= wóccì)
wíisì vis
wóccì monnaie (= wéccì)
wólì mystique, saint
wósò patate
yáagè miel
yáaxè œil
yídè hache
yígò homme (= yúgò)
yínmè tête, extrêmité, cause
yónkì âme
yúgò homme (= yígò)

13Le nom suivant est à rattacher au même type tonal que les précédents, mais il n’est pas usité à la forme déterminée :

dúná le monde, la vie

3.2.2. Noms disyllabiques dont la forme déterminée a le schème BH͡B

bàabô écume ; forte pluie
bàanâ la Tabaski (= bàanáncàllê)
bàasê plat spécial en l’honneur d’un hôte
bàaxâ amulette
bàhê antichambre, salon
bànnâ riche
bàppê piège
bàrê lit
bàsâ bazin
bàtû assemblée
bìirê hangar
bìtâ jour
bìtê obscurité
bòllê bosse
bònê malheur
Bòosô Bozo
bòotô sac
bòtê trou (à travers qq ch)
bùllê amulette enterrée lors de la construction d’une maison
bùrû génération
cèerô perroquet
còxô souchet
dàagô natte
dàbî puce, punaise
dàhê type de cheval
dànbê race, prestige
dàncâ cadeau, récompense
dànmê puce, punaise
dèbê village
dèenâ gamin
dìbê arbre (sp.)
dìgê bouc
dìnbâ variété de tambour
dìndê ficus
dìnmê tambour
dìsâ écharpe
dòllâ poisson (sp.)
dòlô alcool
dòorê argile, banco
dòxô dispute
gàadâ femme esclave chargée des tâches ménagères
gàarê mensonge
gàayê seau et corde à puiser
gàccê respect
gàjâ souris
gàllê enclos
gàrâ indigo, teinture
gèdê puits
gèejî mer, océan
gèesê fil de chaîne
gènmê rencontre, entente
gìdê aîné
gìkkê piquet
gìllê départ
gìnê marmite
gòllê mortier, canon, cavité
gònmê viscères
gòorê parc à vaches, troupeau
gòppê épervier
gòrê hameçon
gòrô cola
gùdâ natte en tiges de mil
gùmâ bâton, canne, fagot
gùnbâ trou, fosse, ravine
gùnbô bœuf
gùndô secret
gùnnê brousse, pays étranger
hàabê père
hàarê envoyé, prophète, message
hàllê fil de coton
hànkâ force, pouvoir, les autorités
hànkê vent, air, gonflement, épidémie
hànŋê fleuve
hàrâ bas-fond inondable
hàrê âne
hàtê peau, cuir, corps
hèelâ variété de mil hâtif
hèenê crème du lait
hìitê teigne
hìnkû cécité
hòndê bouillie de granulés de farine de mil
hòrê sang
hùlê flûte
hùnê jumeau 
hùnê singe
hùrê cadavre, défunt
hùtô couscous
hùttê transpiration
hùugê fleur
hùuñê insecte
hù(y)û âge, temps vécu, longue vie (= wù(y)û)
jàajê fonio sauvage
jàarê griot
jàatê compte, calcul
jàbâ oignon
jàbê arbre à henné
jàlâ les contractions de l’accouchement
jàmâ foule, les gens
jànbâ trahison
jànjô exploit
jànmû nom de famille
jànŋû premier labour
jàrê griffe, croc
jàxê mouton
jè(y)ê courge
jìbê variété de cheval
jìkkê espoir
jònkô prix
jòotê inquiétude
jòoxê toilettes
jòqqê écoulement
jùlâ commerçant
jùngô courbe, bosse
jùrâ poudre, farine
jùxâ crachin
kàhô association
kàllê la mort
kàllû beau-père
kànbê dent 
kàndê panier
kànmê ciel, dessus, pluie
kànnê peur
kàppê réunion
kàsô prison
kàyê rônier
kènnê pintade
kìidê baobab
kìinê mari
kìllê route, démarche, façon de procéder, fois
kìnŋû foyer, cuisine
kìrê cuivre
kìyê soleil, jour, époque
kòccê gravier
kòmê esclave
kònbô sein
kòorê cercle
kòotâ jour
kòrâ plate-forme pour le repos
kòrî manque, pauvreté
kòtê gale
kòyê semaine ; marché hebdomadaire
kùdû cuillère
kùnmê trou
kùrâ courant électrique
kùrê armée
kùusê estomac
kùyû rêve
làbô couteau
làhî envie
lànbê  marigot
lànbô plaine
lànpâ lampe
lìhâ van
lùutô coin, angle
màamê grand-mère
màañô nouvelle épouse
màllê bouton, abcès
màllê panneau en paille tressée (secco)
màngê planche
màrâ autorité, région administrative
màrâ oncocerchose
màrâ grenier, magasin
màsî machine
mèxê fer, métal
mìnnâ cantharide
mòllô haricot
mòttê pus
mòxô état, manière, façon
mùkkê le fait d’entendre
mùkkê étranger
mùllê le froid
mùrâ rhume
mùrô calme, paix
mùsô rétribution
mùuñê sourire
nàhâ bénéfice, utilité
nàtâ ambition (péj.)
nàxâ distance, intervalle, relation, lien
nèegê oncle maternel
nèllê soir (fin de l’après-midi)
nètê néré
nòogê la gauche
nòonê trait, trace, tache, race
nòqqû lieu
nòxô ventre, grossesse, intérieur
ñàmâ force dangereuse qui émane de certains êtres ou objets
ñàxâ fête (notamment de mariage)
ñìimê nerf, tendon, vaisseau sanguin, corde d’instrument de musique, air de musique, racine
ŋàllê vue
ŋàmê crue
ŋàarâ prétentieux
ŋòomî beignet
ŋùnô pantalon
ŋùñê terre, sol
pàlâ seau
pòorê caoutchouc, lance-pierres
qàbâ nuages, taches sur la peau
qàmê cendres
qànâ ami intime 
qàncî le même jour dans une semaine
qàncô bouillie de farine
qàndê quinquéliba
qànjô chant des cordonniers et des forgerons
qànpâ tenailles
qànqê mousse
qàrû ce qui sert à attacher
qènqô sommeil
qìtû évanouissement
qòbê poussière
qòohê ébène
qòoxô arrière-grand-parent
qòrê bambou
qùllê défécation
qùrô excrément
qùsô vierge, femme qui n’a pas été mariée
sàahê lèpre
sàahû énergie, motivation
sàanê étoile
sàaxê mère
sàgô désir
sàhô crinière
sànâ ce qui colle au fond de la marmite
sànbâ cadeau à l’occasion d’un retour de voyage (= sànbátì)
sànŋâ décès
sàrî charrue
sèhê parole
sèrê être humain, personne
sèyê sable (= sèyénŋè)
sìnqê barbe, menton
sòllê canne
sònbî bouillie de riz
sòobê sérieux
sòogê petit mil hâtif
sòoxô applaudissements
sòxê culture
sòyê le rire
sùnkê début de la nuit (après le crépuscule)
sùnpô  nombril ; parenté
sùugê chanson
sùumâ une variété de mil
sùurê boule de mil (to)
tàalî proverbe
tàarâ épouse d’origine captive
tàbê trou dans lequel on dépose des graines (semis en poquets)
tàgê forgeron
tàhô nœud
tàkkê serment, vœu
tàllâ coussin, oreiller
tànjî urine (resp.)
tànmê lance
tàppê amulette faite d’une corde à nœuds
tàyê la droite
tènbê natte
tìgâ arachide
tìidê fumée
tìigô somnolence
tòhû chaussure
tònŋû vérité
tònô bénéfice
tòntê piquet
tùllê abeille
tùnkâ souverain
tùntû soufflet de forge
tùrô figuier
tùurê éléphant
tùurû folie
wàayê arbre (sp.)
wàayê boucher
wàgê homme noble et généreux
wàllê battue
wàqqê saut
wàttê maladie
wùccê laps de temps
wùllê chien
wùrê dessous, sens
wùrô nuit
wùttê prise, butin
wù(y)û âge, temps vécu, longue vie (= hù(y)û)
yàagû honte, pudeur
yàahê arbre (sp.)
yàarô bave
yàqqê épouse
yàxû mariage
yèllê œuf
yèrê femelle
yìllê mil
yìnbê feu
yìntê cheveu, poil, plume
yòkkê bagages, ustensiles

3.2.3. Noms disyllabiques sans ton inhérent identifiable

14Les termes suivants ont la double particularité de ne s’employer que pourvus d’un modifieur génitival et de ne pas être usités à la forme déterminée. Les termes de parenté forment souvent des doublets avec des termes synonymes mais qui s’emploient sans modifieur génitival, et prennent la forme déterminée dans les mêmes conditions que les noms ordinaires (par exemple gìdá / gìdê).

bàyí tante paternelle
dànmá le tout, l’essentiel
gìdá aîné
hàabá père
kàmá détenteur, maître
kìiná mari
màamá grand-mère
nèegá oncle maternel
qòorá épouse de l’oncle maternel
yèrú le semblable

3.3. Noms trisyllabiques

3.3.1. Noms trisyllabiques dont la forme déterminée a le schème HHB

bárámà marmite
báríkè bénédiction, prospérité, force
béréjè  gerbe
bérétà cotisation
bóncónŋè descendance
bórógò fumier
búndánŋè arc
búrújù origine
dáagínè bubale
dárájà popularité
dáwúlà pouvoir, charisme, chose particulièrement importante
dégérè paume
dígíñà gencive
dímínnà amertume
díndínŋà dune de sable
dórónmà bague
dórónmè doigt
gáránkè cordonnier
géhénmè blé
gíjínmè poitrine
gúbúdò épouse du frère du mari
gúrúñà reins
gónbónŋè ruines
gónbónŋè coin, angle
háatíyà première sourate du Coran
háqqírè esprit, intelligence
hárábà personne âgée qui conseille les époux
háwúlì bandeau
háxátì moment (= wáxátì)
háyídà importance, valeur
hénqéñè hanche
hítínà conflit, bagarre
hólókà hurlement
hólónŋè terre de décrue
hónñáatè bête féroce
hónpállè les alentours
hónqúrà aurore
hórómà fraîcheur ; paix
húlúnmà marteau
húñánŋè fonio
jámíyò grande mosquée appartenant à une confrérie
járákà toilettes
júxúbà mouton qui a beaucoup de laine
káanáanà milieu de la nuit
kánbárè résine
kásánkè linceul
kórómè écorce, coque
kúhúnè chapeau
kúnkúnbà grumeaux de couscous frais
kúrúsà fennec
láahídù promesse
lállágò idiot
lásílè origine
láwúrà vagin (resp.)
láxánjì salive
lémínè enfant (par opposition à adulte)
lógómà poignée de nourriture
máarénmè frère ; parent
mánqánŋè bruit (= mànqánŋè)
máráhà fusil
másálà causerie
mínáaxè brouillard
móbílì voiture
náaxónŋè jardin (= náaxò)
nánbárà action malhonnête
nígíhè une mesure traditionnelle (1/4 de múudè)
núxúnnè nez
ñágámè ordures
ñáxálì joie
qábáanè œuf, testicule
qábátà sorte de natte
qábúrù tombe
qáhúyè rustre, brutal
qálúwà retraite mystique
qárállè tamarin
qáráxà lit en bambou
qéexénè cram-cram 
qéntémè volubilité
qíríxè selle
qóxónè cadet
qúbúllè serrure, cadenas
qúntúrò sphère, boule, morceau (viande)
qúrúngò genou
sáamámà fin de l’hivernage, paludisme
sábábù cause
ságállè impôt
sámáqqè serpent
sánkáncò étage
sárátì condition
sáwúrà forme, image
sáxámò gêne, pudeur, réserve
ségéñè ongle, griffe
síbírè empan
síbítì samedi
Síráqqè Maure
síráwù ombre
sírímè moustique
síyánŋè mouche
sógóñè coudée
sóróbà foule, cortège
súxúñà sorcier
táalíbè talibé
tábúllè nuages
táhíyà éventail
táxándè moitié
tínkánbè fesse
tóntónŋè animal dont la viande est à répartir entre plusieurs acheteurs
tórómà gage
tórósì torche
tóxórà homonyme
túhúllè galette de mil
túngúrò termitière
túrúnŋè hyène
wáajíbì obligation
wántéerì vente aux enchères
wáxátì moment (= háxátì)
wúsúlà encens
yáaxídò cadet

15Le terme suivant peut être rattaché à ce type tonal, mais n’est pas usité à la forme déterminée :

qásánné le 5ème mois de l’année lunaire

3.3.2. Noms trisyllabiques dont la forme déterminée a le schème HBH͡B

Bánbàrâ Bambara
béetàyê première partie de la matinée
bútèlî bouteille
háasìdî jaloux
hájìrî aube
háràmû bride
hóncòppê point de côté
Húlàanê Peul (= Húllè)
húnbùunê abcès
jínmùllê eau froide
jíntàyê eau chaude
káahìrî païen
káhìtî papier
kálànŋê piège
lágàndê limite de champ
létàrâ lettre
líitìrî litre
mánjàarê  cauris
mántòrô montre
méetàrâ mètre
músìnnê  chat
náahìqî hypocrite
ñélìkô une variété de mil
qálìsî argent
Sáahèlî le Sahel
sáhàrê remède
sélìnŋê poule, coq, poulet
séxènnê datte du désert
súkàrâ sucre
súnbàlâ condiment de néré
súrùnmê chaîne
tábàllê tambour utilisé pour appeler, annoncer un événement
támàrê datte
tásàllê bouilloire pour les ablutions
táwàyê fièvre
táxàyê poudre de feuilles séchées (baobab, etc.), sauce faite avec de la poudre de feuille séchées

16Le terme suivant se rattache au même type tonal, mais il n’est pas usité à la forme déterminée :

láaxàrá l’au-delà

3.3.3. Noms trisyllabiques dont la forme déterminée a le schème BHB

Àráabè Arabe
ànnábì prophète
àráabà mercredi
bàláwù catastrophe, épidémie, calamité
bàntínŋè fromager
bàppóorè poisson (sp.)
bàráadè théière
bàtáaxè lettre
bàtúutà magicien
bàwúyà restes de la veille mangés en guise de petit-déjeuner
bàxíilè avare
bìsóorò foulard
bìtígì boutique
bìyágì goyave
bòrónŋè vestibule
dàbárè sortilège
dàlíilè preuve, droit, raison
dàxánmè goût, prestige
dègérà carpe
dìngírà lieu destiné à une utilisation particulière
dòndónŋè tambour d’aisselle
dòolínŋè ligne de pêche
dùnténŋè personne de confiance
dùwáawù bénédiction, invocation (= dúwà)
gàháxà musette-mangeoire
gàjállà querelleur
gànbárè guitare traditionnelle (ngoni)
gàrásì gare routière
gòndámè pilon
gùnbúrè poing, coup de poing
gùngúnmè plante odorante (sp.)
gùránŋè clochette
gùwáaxè pluie intermittente, averse localisée
hàatátà patate
hàccárè commentaire, explication
hàláalè propriété légitime, chose autorisée par la religion
hàntánŋè grenouille
hàráamè ce qui est interdit par la religion
hàrílà obligation religieuse
hàttáyè thé
hùtúrì pendant le Ramadan, repas du crépuscule
hùtúrò crépuscule
jàagábè panthère
jàarábù passion
jàatígì logeur (= jàtígì)
jàmáanè  pays
jànáabà impureté (règles ou relations sexuelles)
jànájà funérailles
jàtígì logeur (= jàatígì)
jònkómmè murette entre deux maisons
jùnúbù péché
júxútà molaire
Kàagórò Kagoro
kàndáarà la période avant l’hivernage
kàngídè foudre
kàsáarà accident, catastrophe, désastre
kìináyè saison sèche
kìnbákkà lever du soleil, est
kìncígà milieu de la journée
kìnqénnà coucher du soleil, ouest
kìtáabè livre
kòróosù chapelet
kòtóllè coton
kùnkútù galette de mil et d’arachide
làalímù érudit
làhíyà mouton de Tabaski
làkólì école
lànñérà équivalent, capacité
lènbúrù orange
lènjúrù handicap
màngásì boutique
mànqánŋè bruit (= mánqánŋè)
màsíibò catastrophe (= mùsíibà)
mènjánŋè ami
mènqállè mesure pour l’or
mèséllè aiguille
mìsáalè exemple
mìsídè mosquée
mùnnáhà utilité, profit, importance
mùsáqqà dépense
mùsíibà catastrophe (= màsíibò)
mùsóorò foulard
nàmíimè hypocrite
nàxáanè milieu du corps, milieu
ŋànníyè souhait
pòlíisì policier
qàbílà famille, espèce
qàbóorè capitaine (poisson)
qàlíbè crayon, stylo
qàmárè racine utilisée pour parfumer l’eau
qìbáarè nouvelle
qìdímè serviteur (péjoratif)
qòlínŋè aubergine
qòoxómà bosse
qùráanà Coran
sàabúnè savon
sàarétì charette
sàbárù patience
sàdáxà aumône
sàgárà francolin
sàgátà jeune adulte vigoureux
sàháabà résultat espéré
sàlúmà aumône
sànbátì cadeau à l’occasion d’un retour de voyage (= sànbâ)
sàríyà loi
sèyénŋè sable (= sèyê)
sìláamè musulman
sìgírè voyelle
sòbórù éperon
sùnqúmè tison
sùtúrà toilettes
sùxúbà matin
sùxúrì repas pris avant le lever du soleil pendant le Ramadan
tàabálì table
tàamáxì opportunisme (= tàamáyì)
tàamáyì opportunisme (= tàamáxì)
tàgáyè mur
tàlléppà plante du pied
tàmátì tomate
tàngálì bonbon
tànjúqqò talon
tànqúllè hérisson
tàráatà mardi
tènénŋè lundi
Tùbáabù Européen
wàyíbà défaut, handicap
wòlísì valise
yàamárì conseil, ordre (= yàamárù)
yàamárù conseil, ordre (= yàamárì)
yàawúrì réponse des femmes à un salut
yèlínŋè oiseau

3.3.4. Noms trisyllabiques dont la forme déterminée a le schème BBH͡B

àràjô radio
bàrìgô tonneau, barrique
bàtùlâ courtisan
bòtòxâ boue
dàagàrê herbe épineuse (sp.)
dàgàmê civette
dènŋèñê fourmi (sp.)
dìgàamê parole
dìgìccê plante (sp.) utilisée pour la préparation de l’encens
dòròkê chemise, tunique
dùgàanê meule de mil
dùnŋàrê miroir
gàsànbê arbuste épineux (sp.)
gèsèrê une variété de griot
gìigìrê orphelin
gìrìbê louche
gìrìhê outre
gòròbê crochet
gùdòrô goudron
gùrùdâ souche
gùwàanê écureuil
hànkàmâ souverain
hèndàanê nain mythique
hèndèlî pagne des femmes
hìrìgê autruche
hòròntô piment
hùrùbâ bien collectif
hùrùjâ période de réclusion des veuves
hùrùtû poumon
hùtàadê encens
jàabàanê parasites intestinaux
jàbàrê chaleur
jàràgî réprimande
jàrìntê lion
jìgìnê grenier en secco
jìmìntê aveugle (resp.)
jògòodê épi
kàkkàlâ débauché
kàmàanê  détenteur
kànjàanê lièvre
kìsìmê grand-père
kòròtê sortilège
kùrùhê chapeau en paille de forme conique
làgàrê dernier
làgàrû fin
lèelàanê merle
màngàñê sorgho
Mànìnkâ Malinké
màràxê fanes
màxàhô sauce, condiment
mèsèenê rougeole
mòxònjî sauce liquide
mùllùnqû courge
nàabùrê richesse
nàgàanâ berger
nàmàsâ banane
nìgìjê rosée
nùxùrê sous-ventrière
ñàxàmê repas du soir
ñògòmê chameau
ñùnqùnmê chat
Qàasònkê Khassonké
qàràbê mors
qàrìtê karité
qìngìñê fourmi (sp.)
qìrìsê personne âgée, dirigeant
qùmàarê grue
sàngùmê oseille
sànjàanê saison des récoltes
sèngètê bouillie de gros grumeaux
sìrìhê couteau pliant 
sìrìmê beurre fondu
sòndònmê cœur
Sòonìnkê Soninké
sùmàllê outre en peau
tàbàadê tache
tàlàqqê silure
tàxàmê poêle en terre cuite
tàyìnnê épouse d’un mari polygame
tèlèhô téléphone
tùgùmâ soupçon
tùnbàarê femme esclave
tùrùnbâ arbre (sp.)
wàndàllê canard
wàxàndê coffre
wùlùhâ prière du matin
yàwàasê importun, querelleur
yàxàrê femme
yìràamê pagne

3.3.5. Noms trisyllabiques sans ton inhérent identifiable

kìsìmá grand-père

3.4. Noms quadrisyllabiques

3.4.1. Noms quadrisyllabiques dont la forme déterminée a le schème HHHB

báláncánŋè arbre (sp.)
béñúwáarì bassine
dáamínánŋè python
dákkábánà miracle
dóomágúmè féticheur 
hállúnkárà hémorroïdes
háqqíréllà avis
hólónbótè lucarne
hónnánbúrè peu généreux
hónnáncírè généreux
hónnánqáyè jeune
jángállénmè bâtard
jíránqóllè gobelet
kánkánbárà tempe
káránkárè tibia
kóróbíncè sabot de vache
kóróndánmè petit tabouret des femmes
kúrúkúrù grenier, poulailler
láxábúrè nom de l’hyène dans les contes
láxáránkè personne de caste
mánánkúnŋè capital
mínánqásò le 10ème mois de l’année lunaire
náxánqásò le 11ème mois de l’année lunaire
ñáríkálì variété de petit mil
pálántéerì fenêtre
qálábántè canaille
qénténqémù oreillons
qórómóllè œsophage
qóttínkárà rhumatisme
síláhándà provisions de route
tárádánŋè gargouille, gouttière
wánjálánŋè serval (chat de Lybie)
yáaxánpínnà pupille de l’œil
yíllákárè lendemain
yínmánkárà maux de tête

3.4.2. Noms quadrisyllabiques dont la forme déterminée a le schème HHBH͡B

dángámàanê conte
héréñèqqê étincelle
húrúnpùncê éruption
káccíngòllê hamac
Kóróbòrô Songhay
Kótónbìnnê Bambara (terme méprisant)
móodílènmê papillon
qáráxànmê petite louche faite d’une demi-calebasse
qásúnqùllê nouvelle lune
qérénqèncê vésicule biliaire
sélínñèllê œuf de poule
sókkínqàyê fourrage
tógótòkkê dysenterie

3.4.3. Noms quadrisyllabiques dont la forme déterminée a le schème HBHB

mádàrásà école coranique

3.4.4. Noms quadrisyllabiques dont la forme déterminée a le schème HBBH͡B

sállìhànâ la prière de 14h

3.4.5. Noms quadrisyllabiques dont la forme déterminée a le schème BHBH͡B

bàanáncàllê la Tabaski (= bàanâ)
hàtánbìnnê personne de race noire
hàtánqùllê personne de race blanche
kèréhùnê chauve-souris
làxásàrâ prière de 16h
màlákìyâ ange
mùnáahàxî hypocrite, personne mal intentionnée, fauteur de trouble
pàppákàyê papaye
sàalúnpùnê singe rouge
sàgárànmê porc-épic
sègérànmê ver de Guinée
wàalíwàalî oiseau pique-bœuf

17Le terme suivant se rattache au même type tonal, mais il n’est pas usité à la forme déterminée :

jàhánnàbá enfer

3.4.6. Noms quadrisyllabiques dont la forme déterminée a le schème BBHB

àlàhádì dimanche
àlàhájì personne qui a fait le pèlerinage
àlìháalà situation, condition
àlìkáabù étrier
àlìmáamì imam
àlìmétì allumette
àlìmúudò élève coranique
àràhátù soulagement
àrìjánnà paradis
bàdàxárè arbre (sp.)
bùnùnbúnà mouche-maçonne
dàbàdánkà femme dont le mari est absent
dèenàndúnbè bébé
dòxòtóorò médecin
gìrìxénnà femme dont le mari est absent
gùrùmúsì manteau
hùnùkúrè jumeau
jàgànáayè oreiller
jàxàtánŋè gombo
kàllùngóorà parent à plaisanterie
kòbìllénmè beau-frère, belle-sœur
làtìkólò parfum
làxàhéerì variété de sorgho
mìsìkíinà pauvre
mùqqìnmúqqè jeu de cache-cache
nùxùllénmè intestin
ñàmàxálà personne de caste (= ñàxàmálà)
ñàxàmálà personne de caste (= ñàmàxálà)
qàrìllénmè clef 
qòoxòlínŋè arrière-petit-enfant
qòyìmétì fer-blanc
qùdùxúdù oiseau (sp.)
sàabànpánà 7ème mois de l’année lunaire
sànbàláqqè père de l’arrière-grand-père
sèyìtáanè diable
sìgèrétì cigarette
sìnànbínnè charbon
sìnànqórè braise
sòròdáasì soldat
tìgàndéppè pois de terre
tògòmáanè bilharziose
tùgùñúuñù mille-pattes
wùlàlínŋè chance
wùrùnŋúrò tourbillon
yìntìnqúllè vieillard
yìràxátè déjeuner

3.4.7. Noms quadrisyllabiques dont la forme déterminée a le schème BBBH͡B

Bùrùdàamê Touareg
dànqànàaxû certitude, connaissance précise
gìjìnpàrê phacochère
hàrìngìjê phacochère
jànbàngìnê pipe
jàxànŋòoñê outarde
jàxàwàllê bronze
jìgìjìppê bégaiement
kìsìmàrê petit-fils, petite-fille
màràmàllê grêle
màxànbàanê jeune homme
qàràxàntê nouvelle accouchée
qùsùmàntâ personne âgée qui conseille les époux
sùxùnjànbê  cigogne
tàagùmàncê marque
wàrìjàaxê chance ; grossesse
yàxànbàanê jeune homme

3.5. Noms pentasyllabiques

3.5.1. Noms pentasyllabiques dont la forme déterminée a le schème HHHHB

álíxíyáamà jugement dernier
hádámárénmè être humain
híisírínŋállè ingrat
jímíníhánà le 5ème mois de l’année lunaire
ségéñántónbè coude
súxúñánjáarè hibou

3.5.2. Noms pentasyllabiques dont la forme déterminée a le schème HHHBH͡B

kílóméetàrâ kilomètre

3.5.3. Noms pentasyllabiques dont la forme déterminée a le schème HHBBH͡B

húlánñàxàrê femme peule

3.5.4. Noms pentasyllabiques dont la forme déterminée a le schème BHBBH͡B

kùlúkènkètê oreillons

3.5.5. Noms pentasyllabiques dont la forme déterminée a le schème BBBHB

àlàxàmísà jeudi
àlìyàtíimè orphelin
bòròxònjíllè fourmi (sp.)
hàràmànéenè rate
màncàyìllénmè sorte de griot

3.5.6. Noms pentasyllabiques dont la forme déterminée a le schème BBBBH͡B

dìrìqìsàanê glissade
qùmàarìgànkê expert en pharmacopée
sàabàllàgàrê 8ème mois de l’année lunaire
tùgùràgùmê animiste
wùrùwùràanê le 8ème mois de l’année lunaire

3.6. Noms hexasyllabiques

18Les données recueillies pour cette étude comportent un seul nom hexasyllabique qui ne soit pas un lexème construit de façon totalement régulière à partir d’un ou plusieurs lexèmes attestés par ailleurs.

jímínílágárè le 6ème mois de l’année lunaire

3.7. Noms heptasyllabiques

19Les données recueillies pour cette étude comportent un seul nom heptasyllabique qui ne soit pas un lexème construit de façon totalement régulière à partir d’un ou plusieurs lexèmes attestés par ailleurs.

làxàsàràmúràanê fin de l’après-midi

4. Adjectifs

4.1. Adjectifs disyllabiques

4.1.1. Adjectifs disyllabiques dont la forme déterminée a le schème HB

báatà préféré
dúurò nu, vide, sans rien
góngà non mûr, acide
hákkà plein
hánà premier
kátè gras
kúuñà sans rien d’autre
láatè éloigné
línŋè doux, agréable, délicieux
málà non utilisé
ñáatè cruel
ñánŋè méchant
qásè ancien
qáyè frais, humide
qéntà non mûr, acide
qórè brut, non décortiqué
qótè dur, difficile, lourd
qúllè blanc ; évident
sáagè courageux
sénè castré
sénnè pur, propre
sírè gentil, bon
táyè chaud

20Les trois adjectifs suivants peuvent se rattacher à ce type tonal, mais ils semblent s’employer uniquement dans des syntagmes qui ne sont pas attestés à la forme déterminée.

hónné peu abondant
múkké prochain
ríyé prochain

4.1.2. Adjectifs disyllabiques BH͡B

bìnnê noir
bùrê méchant, mauvais
dàrê gros, large, important, orgueilleux
dèppê court, bas
dìnkâ gros
dùnbê rouge
gàbê nombreux, abondant (combiné à un nom : gábè)
gìilê long, haut
gòttê malin
hàsê meilleur
hùrê faible, peu résistant
jàyê rapide, urgent
jùppê profond
lòxê petit, peu
mìsê mince, mesquin
mùllê froid ; calme, lent
nèyê facile
nòoxê humble, inoffensif
ŋànâ champion ; habile
qàntô gros
qòorê grand
tìntê proche

4.2. Adjectifs trisyllabiques

4.2.1. Adjectifs trisyllabiques dont la forme déterminée a le schème HHB

búccínnè petit ; une petite quantité de
kókkóhè léger, faible
kúrúnbà nouveau
lénmáanè tout petit
náxándò moyen

4.2.2. Adjectifs trisyllabiques HBH͡B

béxèccê désagréable au goût, émoussé (= báráxàccê)
kásàppê énorme, épais
léhètê plat
máràccê amer
qáxàccê amer (= qáráxàccê)
sálàqqê lisse, visqueux, glissant
séxèttê pointu
téhètê large, épais
túgùnnê petit

4.2.3. Adjectifs trisyllabiques BHB

dùndárè orgueilleux
mìsáanè maigre
sàkkítè non écossé (haricot)

4.2.4. Adjectifs trisyllabiques BBH͡B

bòrògê stérile
làgàrê dernier

4.3. Adjectifs quadrisyllabiques

4.3.1. Adjectifs quadrisyllabiques dont la forme déterminée a le schème HHHB

háránpárè beau
légélégè authentique
píirípíirì pur, authentique
yáaxátánŋè incolore

4.3.2. Adjectifs quadrisyllabiques HHBH͡B

báráxàccê insipide, émoussé (= béxèccê)
báráxàtê gros
néenéllìnŋê bavard
ŋáríñànŋê laid, vilain
qáráxàccê amer (= qáxàccê)

4.3.3. Adjectifs quadrisyllabiques BBHB

nàhàllóxè inutile

5. Numéraux

21On a regroupé ici tous les numéraux simples, sans tenir compte du fait qu’ils se répartissent en trois ensembles du point de vue morphosyntaxique : báané ‘un’ est grammaticalement un adjectif, kàmé ‘cent’ et wújìné ‘mille’ sont grammaticalement des noms, tandis que les autres ont un comportement grammatical spécifique.

5.1. Numéraux disyllabiques

5.1.1. Numéraux disyllabiques HH

báané un
hílló deux
ñérú sept
ségú huit
tánmú dix

N.B. Hílló est aussi attesté comme hìlló, mais la forme hílló est celle utilisée par mon consultant.

5.1.2. Numéraux disyllabiques BH

kàbú neuf
kàmé cent
sìkkó trois
tùnmú six

5.2. Numéraux trisyllabiques

5.2.1. Numéraux trisyllabiques HBH

wújìné mille

5.2.2. Numéraux trisyllabiques BBH

Kàràgó cinq
nàxàtó quatre

6. Pronoms

6.1. Pronoms monosyllabiques

6.1.1. Pronoms monosyllabiques H

án pronom de 2ème personne du singulier
dú pronom réfléchi
hó pronom indéfini (emploi grammaticalisé du nom hó ‘chose’)
pronom réfléchi
ín pronom de 1ère personne du singulier (prend la forme en initiale de groupe prosodique)
kó qui ?
mé pronom réciproque
variante du pronom de 1ère personne du singulier ín en initiale de groupe prosodique
pronom de 1ère personne du pluriel
qá pronom de 2ème personne du pluriel (= áxá)

N.B. Le pronom de 2ème personne a une flexion tonale particulière, avec une forme à ton bas dont la distribution syntaxique est décrite en 3.9.4.2.

6.1.2. Pronoms monosyllabiques BH

`mán forme contractée de màní ‘quoi ? 

6.1.3. Pronoms monosyllabiques B

pronom de 3ème personne du singulier
pronom de 3ème personne du pluriel

N.B. Les pronoms de 3ème personne ont une flexion tonale particulière, avec une forme à ton haut dont la distribution syntaxique est décrite en 3.9.4.1.

6.2. Pronoms dissyllabiques

6.2.1. Pronoms dissyllabiques HH

áxá pronom de 2ème personne du pluriel (= qá)
íké forme emphatique du pronom réfléchi
ńké forme emphatique du pronom de 1ère personne du singulier
ókú forme emphatique du pronom de 1ère personne du pluriel

N.B. Le pronom réfléchi ainsi que les pronoms personnels ont une forme emphatique dont le marqueur est selon les cas ké, kên, kú ou kûn ; chacune des formes possibles de ce marqueur coïncide avec l’une des formes du démonstratif, et cette coïncidence a probablement une explication historique.

6.2.2. Pronoms dissyllabiques HB

béesù tout le monde
ánkè(n) forme emphatique du pronom de 2ème personne du singulier án
qákù(n) forme emphatique du pronom de 2ème personne du pluriel qá

6.2.3. Pronoms dissyllabiques BH͡B

àkê(n) forme emphatique du pronom
de 3ème personne du singulier
ìkû(n) forme emphatique du pronom
de 3ème personne du pluriel

6.2.4. Pronoms dissyllabiques BH

kàatí Untel (= kàatíhùláanì)
màní  quoi ? ; quel genre de ... ?

6.3. Pronoms trisyllabiques

áxákù(n) forme emphatique du pronom de
2ème personne du pluriel áxá

6.4. Pronoms pentasyllabiques

kàatíhùláanì Untel (= kàatí)

7. Adnominaux

7.1. Adnominaux monosyllabiques

7.1.1.Adnominaux monosyllabiques H

ké déterminant ou pronom démonstratif proche (celui-ci, celle-ci, ceci)
sú tout, tous ; (en contexte négatif) aucun 
wó chaque, n’importe quel ; (+nég.) aucun ; s’emploie aussi comme marque de subordination concessive

N.B. Wó ‘chaque, n’importe quel’ entraîne le redoublement du nom auquel il se combine et impose un ton uniformément B à la deuxième occurrence du nom redoublé – cf. 3.9.2.2.

7.1.2. Adnominaux monosyllabiques H͡B

kân (le)quel ?
kê(n) déterminant ou pronom démonstratif
éloigné (celui-là, celle-là, cela)

N.B. D’un point de vue purement formel, il est possible de décomposer le démonstratif éloigné kên comme ké (démonstratif proche) + ‑ˋn (marque de détermination nominale).

7.1.3. Adnominaux monosyllabiques BH

`bé relativiseur

7.2. Adnominaux dissyllabiques

7.2.1. Adnominaux dissyllabiques HB

hóohò  chaque ; (+nég.) aucun, rien

N.B. Hóohò peut se décomposer comme hó wó hòhó est le lexème ‘chose’ et wó le marqueur distributif.

7.2.2. Adnominaux dissyllabiques BH

tàná autre
yògó un certain ; une partie

7.3. Adnominaux trisyllabiques

7.3.1. Adnominaux trisyllabiques HBH

dántàntó quelques

7.3.2. Adnominaux trisyllabiques BHB

mànímè combien 

8. Prépositions

8.1. Prépositions monosyllabiques

8.1.1. Prépositions monosyllabiques BH

`dó et, avec
`tí avec

8.1.2. Prépositions monosyllabiques B

mà jusqu’à
mà sauf

8.2. Prépositions dissyllabiques

8.2.1. Prépositions dissyllabiques HB

díinà plus que, au lieu de (= díinàntá)
káttà vers ; avant (= káttì)
káttì vers ; avant (= káttà)
qóò comme (= qóyì)
qóyì comme (= qóò)

8.2.2. Prépositions dissyllabiques BH

gèllí depuis 
màntá sauf (= màgàntá)

8.3. Prépositions trisyllabiques

8.3.1. Prépositions dissyllabiques HBH

díinàntá plus que, au lieu de (= díinà)

8.3.2. Prépositions trisyllabiques BBH

màgàntá sauf (= màntá)
nàwàrá jusqu’à < nà à wàrá
nàwùtú depuis < nà à wùtú

9. Postpositions

22Toutes les postpositions ont le schème tonal BH.

9.1. Postpositions monosyllabiques

`dá pour (= dànŋá)
`dí dans
`ní chez
`ŋá postposition multifonction (en distribution complémentaire avec `yá et `yí)
`yá postposition multifonction (en distribution complémentaire avec `ŋá et `yí)
`yí postposition multifonction (en distribution complémentaire avec `ŋá et `yá)

9.2. Postpositions dissyllabiques

bàtté en compagnie de, avec
dànŋá pour (= `dá)
hàllé derrière, après, sauf
kàané devant
kàará chez
kànmá sur
màxá dans la sphère de
nàxá entre
wùré sous

10. Adverbes idéophoniques

23Tous les adverbes idéophoniques ont un schème tonal H.

10.1. Adverbes idéophoniques monosyllabiques

búp évoque une façon de tomber
cór intensifie la notion de rougeur
dép intensifie l’idée de plein
kír intensifie la notion de noirceur
pál intensifie la notion de nouveauté
tál intensifie la notion de blancheur
tór intensifie la notion de froid

10.2. Adverbes idéophoniques dissyllabiques

cúlúx évoque une façon de tomber
dáqqí évoque une façon de tomber
dénqú complètement plein
déwú complètement plein

10.3. Adverbes idéophoniques trisyllabiques

góróxí intensifie l’idée de laideur
pácáxí intensifie l’idée de détérioration

10.4. Adverbes idéophoniques quadrisyllabiques

bágíbágí intensifie la notion de chaleur

11. Autres adverbes

11.1. Autres adverbes monosyllabiques

11.1.1. Autres adverbes monosyllabiques H

sá maintenant (= sáasá)

11.1.2. Autres adverbes monosyllabiques BH

`nó(n)

11.2. Autres adverbes dissyllabiques

11.2.1. Autres adverbes dissyllabiques HH

gánní(n) autrefois
háná d’abord, (+nég.) pas encore (= híná, hílá)
hílá d’abord, (+nég.) pas encore (= híná, háná)
híná d’abord, (+nég.) pas encore (= háná, hílá)
hónné un peu ; doucement
kéetá maintenant ; cette fois-ci
léwú partout, toujours, complètement ; (+ nég.) nulle part, jamais, pas du tout (= séwú)
sáasá maintenant (= sá)
séwú partout, toujours, complètement ; (+ nég.) nulle part, jamais, pas du tout (= léwú)
táanú souvent
yérú l’an passé

11.2.2. Autres adverbes dissyllabiques HB

búrù très, trop
dúudò déjà
hállè à l’arrière
káanè devant
mínnà où ?
séllà dehors
sírì bien

11.2.3. Autres adverbes dissyllabiques BH

hàné tôt
kùndú ainsi
lènkí aujourd’hui
qàdí encore, à nouveau
qàhú pour rien
wàagá l’année prochaine
wùrí hier soir
yèré ici

11.2.4. Autres adverbes dissyllabiques BH͡B

yèrê à l’endroit en question

11.3. Autres adverbes trisyllabiques

11.3.1. Autres adverbes trisyllabiques HHH

ábádá jamais
yírígí cette année

11.3.2. Autres adverbes trisyllabiques HHB

hónnésà encore un peu
kárámà vite (= kúrúmà)
kétérè le même jour dans une semaine
kúrúmà vite (= kárámà)

11.3.3. Autres adverbes trisyllabiques HBH

báatàrá il n’y a pas longtemps
dáàrú hier
dóòmé ensemble
dóòrú là-bas
hárìsá jusqu’à maintenant

11.3.4. Autres adverbes trisyllabiques BHB

dànkúndù au même moment
màníyà pourquoi ?

11.3.5. Autres adverbes trisyllabiques BBH

qùnbàné demain

11.4. Autres adverbes quadrisyllabiques

11.4.1. Autres adverbes quadrisyllabiques HHHH

bádábádá à tout jamais
búrútútú sans arrêt
gánnígánní il y a très longtemps
hónnéhónné petit à petit

11.4.2. Autres adverbes quadrisyllabiques HHHB

hánáhánà autrefois ; premièrement
móxóbúrù trop
móxósírì bien, certainement

11.4.3. Autres adverbes quadrisyllabiques HBHB

dáàrúmè avant-hier
táahànákè il n’y a pas longtemps

12. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules

12.1. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules monosyllabiques

12.1.1. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules monosyllabiques H

má marqueur prédicatif de l’accompli négatif
ná marqueur prédicatif à valeur de projectif
ntá forme négative de la copule locative et marqueur de l’inaccompli négatif 
ntá marqueur de l’optatif négatif 
ntá marque de négation des verbes statifs
wá copule locative positive et marque de l’inaccompli positif

12.1.2. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules monosyllabiques BH

`hé forme contractée de hètí ‘ce n’est pas’
`ní copule équative
`ñí forme de passé de la copule équative et de la copule locative ; marqueur prédicatif de passé

12.1.3. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules monosyllabiques B

dà marqueur de transitivité à l’accompli positif transitif et à l’impératif pluriel
gà marqueur prédicatif à valeur d’accompli qui s’utilise aussi bien au transitif qu’à l’intransitif en présence de la marque de passé `ñí
nà marque de l’infinitif et du subjonctif dans la construction transitive
nà variante de la copule locative wá dans les phrases comportant une focalisation ou un mot interrogatif
nàn (forme réduite ˋn) marque de l’infinitif et du subjonctif dans la construction intransitive
nàn (forme réduite ˋn) marque de la forme positive des verbes statifs

12.2. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules dissyllabiques

12.2.1. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules dissyllabiques HB

háxà marque du passé récent
máxà marqueur prédicatif du cessatif accompli
máxà prohibitif (marque de la négation au subjonctif et à l’impératif)
ntáxà forme cessative de la copule locative
qúsà ‘aussitôt’ (= qúsàntá)
wáxà forme continuative de la copule locative

12.2.2. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules dissyllabiques BH

hètí forme négative de la copule équative

12.3. Marqueurs prédicatifs verbaux et copules trisyllabiques

qúsàntá ‘aussitôt’ (= qúsà)

13. Marqueurs de subordination placés à la gauche de la phrase subordonnée

13.1. Marqueurs de subordination monosyllabiques placés à gauche

24Les deux marqueurs de subordination monosyllabiques placés à gauche qui ont été relevés ont tous les deux le schème tonal B

mà au point que, dans l’espoir de
nà tant que

13.2. Marqueurs de subordination dissyllabiques placés à gauche

13.2.1. Marqueurs de subordination dissyllabiques HB placés à gauche

báwò parce que, puisque
bíccà, bíllà avant que (sert aussi à introduire l’apodose de phrases à l’irréel du passé)
díinà plus que, au lieu de (= díinàntá)
géllì si 
sádò avant que
yéllì si 

13.2.2. Marqueurs de subordination dissyllabiques BH placés à gauche

gèllí puisque

14. Marqueurs de subordination placés après le groupe nominal sujet

14.1. Marqueurs de subordination monosyllabiques placés après le sujet

14.1.1. Marqueurs de subordination monosyllabiques H placés après le sujet

ndá marqueur de l’hypothétique
(équivalent de gà ná)

14.1.2. Marqueurs de subordination monosyllabiques BH placés après le sujet

`gá contraction de gà wá (marqueur de
subordination + copule de localisation)

14.1.3. Marqueurs de subordination monosyllabiques B placés après le sujet

gà marqueur général de subordination
gàn marqueur de subordination à
valeur d’irréel du passé

14.2. Marqueurs de subordination trisyllabiques placés après le sujet

gànpàxà, gàntàxà marqueur d’irréel

14.3. Marqueurs de subordination quadrisyllabiques placés après le sujet

gàhàxàntà, gànpàxàntà marqueur
d’irréel du passé négatif

15. Marqueurs de subordination placés à la droite de la phrase subordonnée

15.1. Marqueurs de subordination monosyllabiques placés à droite

15.1.1. Marqueurs de subordination monosyllabiques H placés à droite

sú si jamais
tá dès que (= tánní)

15.1.2. Marqueurs de subordination monosyllabiques BH placés à droite

... `wó ... `wó que ce soit ... ou bien ...

15.2. Marqueurs de subordination dissyllabiques placés à droite

25Les trois marqueurs de subordination dissyllabiques placés à droite qui ont été relevés ont tous les trois le schème tonal HH.

báané dès que
táasú chaque fois que
tánní dès que (= tá)

16. Particules s’adjoignant au groupe nominal ou à la phrase

16.1. Particules monosyllabiques

16.1.1. Particules monosyllabiques H

dé particule énonciative (emphase)
qá particule additive (‘aussi’) ; peut aussi marquer un changement de topique
tá seulement (= tánní)

16.1.2. Particules monosyllabiques BH

`bá est-ce que ?
`dú d’ailleurs
`kén vraiment, pourtant
`yá focalisateur

16.1.3. Particules monosyllabiques B

kè particule énonciative
mà particule modale (‘obligatoirement’)

16.2. Particules dissyllabiques

16.2.1. Particules dissyllabiques HH

háalí particule énonciative (confirmation)
kóyí particule énonciative (surprise, regret)
tánní seulement (= tá)

16.2.2. Particules dissyllabiques HB

géllì si seulement, pourvu que (= yéllì)
hárì même
jáaxà, jánqà particule énonciative (marque la réaction du locuteur qui vient d’avoir connaissance d’un événement)
kétì particule interrogative à valeur dubitative
kóonì particule énonciative (mise en garde, étonnement)
qúsà (en fin de phrase) déjà
yáalà particule interrogative
yéllì si seulement, pourvu que (= géllì)

16.2.3. Particules dissyllabiques BH

bàané seulement
mèné particule énonciative (certes)
qòní quand même
qòrí particule interrogative

16.3. Particules trisyllabiques

bàtállà particule modale (‘heureusement’)

16.4. Particules quadrisyllabiques

yállàwúmà particule énonciative à valeur dubitative

17. Divers non classés

17.1. Divers monosyllabiques

17.1.1. Divers monosyllabiques BH

`qá où se trouve ?

17.1.2. Divers monosyllabiques B

dàn s’insère entre le modifieur génitival et le nom modifié lorsque celui-ci est précédé d’un démonstratif
mà ou bien
qà mais
qà particule qui introduit les adverbes idéophoniques
rà inséré entre le sujet et la copule de localisation ou le verbe ˋñí, exprime la possibilité

17.2. Divers dissyllabiques

17.2.1. Divers dissyllabiques HB

báà père ! (forme d’adresse, = báabà)
báabà père ! (forme d’adresse, = báà)
hárì pourvu que Dieu ...
íyà oui
íyò d’accord !
sákkà a fortiori (= sákkàtí)
wállà ou bien (= wálímà)

17.2.2. Divers dissyllabiques BH

àyí non
bàrí donc
kùná donc
yàbó oui

17.3. Divers trisyllabiques

17.3.1. Divers trisyllabiques HHB

wálímà ou bien (= wállà)

17.3.2. Divers trisyllabiques HBH

sákkàtí a fortiori (= sákkà)

17.3.3. Divers trisyllabiques BHB

àmíinà ainsi soit-il
àxákè mais si, pourtant
nàámù oui (réponse à un appel, ponctuation d’un récit)
sìgáalì à plus forte raison
wàlláahì interjection

17.3.4. Divers trisyllabiques BBH͡B

àhàbâ réponse des hommes à un salut

17.4. Divers quadrisyllabiques

bàrímàndá pourquoi ?

17.5. Divers pentasyllabiques

sàxàhúrúllà (interjection) pardon, je me suis trompé

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Creissels, « Les lexèmes simples du soninké du Kingi classés selon leur structure syllabo-tonale », Mandenkan, 55 | 2016, 79-131.

Référence électronique

Denis Creissels, « Les lexèmes simples du soninké du Kingi classés selon leur structure syllabo-tonale », Mandenkan [En ligne], 55 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2016, consulté le 24 avril 2017. URL : http://mandenkan.revues.org/738 ; DOI : 10.4000/mandenkan.738

Haut de page

Auteur

Denis Creissels

Université Lyon 2
denis.creissels@univ-lyon2.fr
http://deniscreissels.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Mandenkan sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Llacan – Langage, langues et cultures d’Afrique noire
  • Logo Search | ERIH PLUS | NSD
  • Revues.org